Un détergent – qu’est ce que c’est ?

En général, un détergent est un composé chimique, souvent dérivé du pétrole doté de propriétés tensioactives qui permettent d’éliminer les salissures.

Plus simplement, un détergent est un agent chimique que l’on retrouve principalement dans les savons, lessives, nettoyants pour les sols, surfaces et autres.

Le fonctionnement d’un détergent ; composé d’agents de surface aussi appelé «tensio-actifs» ; est de  décoller le substrat de la surface sur laquelle il est, afin de le mélanger à une phase liquide tout en formant une mousse plus ou moins dense. Les tensio-actifs déplacent ainsi les salissures.

Les détergents sont des produits aux propriétés tensioactives :

  • Mouillantes,
  • Émulsifiantes
  • Dispersantes
  • Moussantes

 

Dans le cadre de la  règlementation européenne, un détergent désigne tous les mélanges destinés au nettoyage/lavage ainsi que leurs produits auxiliaires (lessives, savons…)

 

Un détergent n’est efficace que s’il respecte quatre phases (celles du fameux cercle de Sinner dont nous vous avions déjà parlé au cours de l’un de nos précédents articles) :

  • Action chimique
  • Action mécanique
  • Température
  • Temps d’action

 

Les détergents se présentent sous plusieurs formes à des fins domestiques ou industrielles :

  • Liquide
  • Concentré
  • Poudre
  • Capsule
  • Granulé
  • pH alcalin ou acide
  • Poudre,
  • Pâte,
  • Barre,
  • Pain,
  • Pièce,
  • Moulée,
  • Brique

 

Les détergents peuvent être classés de la manière suivante :

  • Famille des solvants comme l’alcool à 90°, l’eau de Javel, l’essence de térébenthine, l’ammoniaque ou le White Spirit …
  • Famille des anticalcaires comme le bicarbonate de soude, le vinaigre blanc, le sel, le citron…
  • Famille des blanchisseurs tels que l’eau oxygénée, l’eau de Javel …
  • Famille des abrasifs tels que la terre de Sommières, le savon les crèmes à récurer…

 

Risques sanitaires liés à l’utilisation de détergents :

  • Cancer
  • Troubles de la vue
  • Brûlures
  • Maladie des voies respiratoires
  • Autres maladies graves…

 

Principe du désinfectant

Un désinfectant a pour but de tuer, détruire, attaquer ou inactiver tout microorganisme sur des surfaces ou milieux contaminés. Les désinfectants ont un large spectre et leur activité dépend de ce fameux spectre qu’il soit bactéricide, virucide ou fongicide.

 

Petite précision qui a toute son importance, à noter que les désinfectants sont principalement destinés aux milieux inertes tels que les sols, les surfaces, les dispositifs médicaux, les bennes … là oû les antiseptiques eux sont réservés aux tissus vivants (peau, muqueuses, plaies…) avec un statut de médicament. On notera également que la désinfection se distingue de la stérilisation par un niveau d’exigence biologique inférieur.

 

Bien sure, il existe des détergents qui sont aussi désinfectants mais dont le pouvoir nettoyant est en général moindre à celui d’un produit détergent seul.

Un désinfectant ne nettoie pas, il élimine bactéricide, virucide ou fongicide, en revanche, une désinfection doit systématiquement être précédée d’un nettoyage pour être efficace.

 

Contrairement au détergent qui éliminera les salissures, un désinfectant n’agit que sur les bactéries, virus ou organismes fongiques, il n’est donc pas nettoyant et n’élimine pas les salissures.

En général on utilise un désinfectant en complément d’un détergent pour désinfecter une zone donnée ou des lieux dits sensibles tels que les hôpitaux, les écoles, les cuisines et les sanitaires afin d’éviter la propagation de virus et de bactéries.

Plusieurs types de désinfectants sont sur le marché :

  • Les bactéricides, détruisant les bactéries ;
  • Les sporicides, détruisant les spores bactériennes ;
  • Les virucides, inactivant les virus ;
  • Les fongicides, supprimant les champignons et leurs spores ;
  • Les antiseptiques, désinfectant les milieux vivants.


Il est important de rappeler que tous ces produits sont dangereux et toxiques pour la peau (à l’exception des antiseptiques), par conséquent des précautions doivent être prise avant toute manipulation.

En général dans les processus de nettoyage des surfaces et/ou des locaux aussi bien dans l’industrie agroalimentaire que dans les services hospitaliers, les ERP… l'usage des détergents précède celui des désinfectants. Pourquoi ? Tout simplement car les microorganismes sont nichés dans des biofilms qu’il faudra d’abord éliminer à l’aide d’un détergent pour ensuite désinfecter la surface.

 

Et le nettoyant dans tout ça 

Ce qu’il faut retenir c’est qu’un détergent n’a pas vocation à éliminer bactéries, champignons et virus et qu’inversement, un désinfectant n’aura aucune action nettoyante sur les salissures puisqu’il a uniquement une action  bactéricide, sporicide, virucide, fongicide et/ou  antiseptiques.

Afin de bien nettoyer une surface surtout dans les milieux stricts il est recommandé d’utiliser 2 produits ou une solution « toute-en-un » combinant à la fois détergent et désinfectant.

 

En effet, si l’on veut un nettoyage en profondeur, celui-ci nécessitera un premier passage avec une solution contenant un détergent visant non seulement à éliminer les souillures mais aussi à redonner de l’éclat à vos surfaces suivi d’un deuxième passage bien entendu après rinçage du détergent, cette fois avec une solutions désinfectante.

En résumé, il faut retenir que le détergent associé au désinfectant éliminera les micro-organismes associés à de la saleté du type bactéries, champignons, virus… tout en laissant une surface neutre, décontaminée, non dangereuse et sans biofilms.

 

Par ailleurs, il est important de préciser que « décoller », éliminer, désincruster,… en bref retirer des salissures ne suffit pas à bien nettoyer une surface, il est fortement recommander surtout dans les milieux dits sensibles de désinfecter également. Tout comme inversement, désinfecter ne signifie pas nettoyer puisque les bactéries et autres resteront emprisonnés sous les biofilms qui n’auront pas été éliminés et décollés à l’aide du détergent.